Conseils et astuces


PRINCIPES FOND ARVE ET LAC  

«S’engager dans une association, monter des projets, participer à la vie de sa commune, sont des expériences riches et permettent également d’acquérir des compétences multiples.»


CONSEILS

Si vous êtes tomber par hasard sur ce site ou si quelqu’un vous l’a recommandé et que vous êtes en train de lire ces lignes, cela démontre déjà en quelque sorte votre intérêt à vous engager dans le domaine associatif ou tout du moins votre volonté d’en comprendre ses rouages.

Cette rubrique présente de manière générale les éléments à prendre en compte tout au long de votre projet, qu’il soit ponctuel ou pensé pour le long terme. Dans tous les cas de figures votre inventivité et votre passion seront vos meilleurs alliés! Voici quelques conseils que vous pouvez suivre et adapter selon vos envies:

1) «Une démarche proactive et collective vaut mieux qu’une obstination solitaire: collaborez à plusieurs, créez des liens autour de votre projet, discutez des possibles et des impossibles, prenez le temps de définir vos objectifs.»

2) «Plusieurs niveaux d’implications sont envisageables pour toutes les formes de réalisations: misez sur la diversité des compétences, partagez les tâches selon les disponibilités de chacun, soyez reconnaissants envers l’ensemble des forces vives.»

3) «Une communication optimale est une garantie essentielle pour l’émancipation de votre projet: favoriser le dialogue entre tous les participants, consolidez vos arguments et ne les transformez pas en préceptes immuables.» 

4) «Demander de l’aide afin de ne pas réinventer la roue: prenez le temps nécessaire à chaque étape de votre projet, renseignez-vous sur ce qui a déjà été fait de similaire, n’hésitez pas à prendre votre téléphone pour atteindre votre interlocuteur.»


LA FORME ASSOCIATIVE

Une association est une forme juridique, souple et peu réglementée en Suisse, qui permet aux individus de répondre collectivement à leur besoin, à leurs objectifs et à leurs intérêts communs. Elle permet d’unir des individus en une personnalité morale, dotée d’une protection juridique et d’une reconnaissance sociale. Elle permet de s’organiser d’une manière structurée et reconnue et facilite ainsi la réalisation de projet porté par des groupes.


ASTUCES

Plusieurs documents sont à votre disposition en téléchargement ci-dessous. La série des guides pratiques du Centre vaudois d’aide à la jeunesse apporte des réponses concrètes aux questions fréquentes et abordent plusieurs sujets liés à la mise en oeuvre de projets et la création d’une association. Plus d’informations sur: www.cvaj.ch/jaiunprojet.ch.

Le Centre de compétence Vitamine B a dressé un inventaire très complet d’exemples de documents que vous pouvez télécharger gratuitement. Véritable boîte à outils pour associations, nous vous recommandons d’aller faire un tour sur leur site internet. Plus d’informations sur: www.vitamineb.ch.

La Fondation Ethique et Valeurs, basée à Genève, soutient des projets destinés en priorité aux jeunes à travers son programme «A vous de jouer!». Un petit guide de l’engagement très utile pour la réalisation de projet est disponible sur leur site, vous y trouverez des témoignages, des informations et des conseils. Plus d’informations sur: www.avousdejouer.ch

Pour les personnes souhaitant s’informer et acquérir des connaissances spécifiques en management de projet à but non lucratif, la Fondation Arcanum a édité le guide «Comment gérer avec succès votre organisation sociale ou culturelle» (disponible en FR et ENG). Plus d’informations sur: www.arcanum-stiftung.ch.

La fondation soutient des projets destinés en priorité aux jeunes.  Ce faisant, elle ne prétend ni se substituer à l’Etat, ni se lancer dans l’action sociale; son objectif prioritaire est la transmission de ces valeurs dans divers contextes éducatifs, professionnels, sociaux et culturels. Ces initiatives peuvent être menées par la fondation elle-même ou par d’autres, sur la base d’un exposé de leurs projets.

Pour les personnes souhaitant s’informer et acquérir des connaissances spécifiques en management de projet à but non lucratif, la Fondation Arcanum a édité le guide «Comment gérer avec succès votre organisation sociale ou culturelle» (disponible en FR et ENG). Plus d’informations sur: www.arcanum-stiftung.ch.


MONTER UN PROJET

Au lieu d’organiser un événement ou de faire part d’une revendication à titre personnel, il est parfois mieux choisir la forme associative –  plus crédible et surtout plus représentative. En outre l’association protège financièrement l’initiateur du projet. Alors que si un événements organisé à titre personnel échoue, c’est l’individu en question qui devra répondre des dettes sur ses propres biens.

C’est valable pour un projet unique (une soirée, tenir un stand), répété annuellement (festival, tournois, vide-grenier), comme pour une activité régulière (gestion de local, club de sport, service d’intérêt général). Qu’il s’agisse d’organiser un festival de musique open air, un spectacle de break dance, un festival de théâtre, une soirée festive, de monter un club de foot, un local de rencontre, une salle de concert… la marche à suivre est globalement la même:

Constituer une association et définir le sens de sa mission, poser le projet sur papier,  se manifester auprès du public et des autorités communales (suivant le projet rencontrer et négocier avec les autorités), demander les autorisations à la commune et au canton (empiètement sur le domaine public, soirée public, vente d’alcool: voir le lien ci-dessous), estimer les dépenses nécessaires et faire un budget, faire beaucoup de demandes de fonds et recevoir quelques financements, motiver plus de gens et recruter des bénévoles, trouver un graphiste et faire de la publicité, et… faire ce qu’on voulait faire.


INTERLOCUTEURS ET FINANCEMENT

Dans la plupart des cas les associations sont ancrées au niveau local et l’interlocuteur principal est la commune dans laquelle l’association a son siège. Il faut s’adresser (mail, lettre) au secrétariat de la mairie. Tous les sites des communes genevoises, avec les contacts, sont disponibles sur www.acg.ch. Si la mission visée concerne un enjeu cantonal, national, ou international ce n’est évidement pas forcément le cas.

L’Etat et les communes sont les financiers de la plupart des projets associatifs. La mairie est donc le premier acteur qu’il faut solliciter. Les communes alentours également pour les petites communes. A l’Etat de Genève et dans les grandes communes, il faut souvent s’adresser à des services différents en fonction du domaine (culture, social, jeunesse, aide au développement, etc..). On peut parfois solliciter plusieurs de ces services en même temps.

Il y en a des accessibles (l’Etat de Genève, comme le Fond jeunesse du DIP pour les projets concernant les jeunes, les petites communes) qui ne demandent pas beaucoup de documents justificatifs (statuts, descriptif du projet, budget)  et d’autres (Etat de Genève, par exemple pour les subventions culturelle, les grandes communes, la Loterie Romande, la Fondation Hans Wilsdorf, les sponsors privés..) qui requièrent bien plus d’éléments. Généralement un  budget avec un plan de financement,un rapport d’activité, un bilan comptable et un rapport des comptes, des PV d’assemblées.

Les associations doivent alors avoir un fonctionnement solide et pouvoir assurer la production de ces éléments. Elle devra en outre conserver  les justificatifs et présenter les comptes, les articles de presses relatifs à l’événement.  Le délai est généralement de 6 à 12 mois. Il est souvent demandé des exemplaires de flyers et d’affiches, sur lesquels doit d’ailleurs généralement figurer le logo des subventionneurs.

En Suisse, il existe un certains nombre d’institutions et de fondations qui sont prêtes à donner des coups de pouce à des projets bien ficelés. En voici les principales et les plus accessibles:

LE FOND JEUNESSE (lien)

C’est une source de financement mise en place par le Département de l’instruction publique. Il peut financer un projet jusqu’à hauteur de 5’000 francs. Cette demande est relativement simple à effectuer (historique du projet, buts du projets, budget, numero de compte), il n’est pas nécessaire de tenir des comptes détaillés.

LA FONDATION ETHIQUE ET VALEURS (LIEN)

Cette fondation peut apporter une aide financière pour des projets réalisés individuellement ou en groupe. Et ce à la fois dans le cadre scolaire ou extrascolaire. Il existe deux catégories: START (à réaliser sur un an au plus et 1’000 francs max.) et GO (à réaliser sur deux ans au plus et aide financière plus importante avec des garanties de cofinancement).

La Loterie Romande (LIEN)

La Loterie en Suisse, qui gagne de l’argent grâce au jeu d’argent, est dans l’obligation de redistribuer son bénéfice. Elle a donc un fond qui soutien les projets d’utilité publique. Elle finance parfois des projets à hauteur de 500’000 francs. La aussi la demande est relativement simple a effectuer, mais il est nécessaire que l’association possède une comptabilité.

Le fond mécénat SIG (LIEN)

Il peut soutenir un projet à hauteur de 2’000 francs. Il suffit de remplir un questionnaire. Cliquer sur « fiche de demande de soutien » en haut à droite de l’écran.

La banque Raiffeisen (LIEN)

Elle peut soutenir des projets de différentes envergures. Pour événements avec un ancrage local, il faut contacter le responsable de l’agence la plus proche (pour Puplinge par exemple c’est le responsable de la banque Raiffeisen Arve et Lac). Il est alors possible d’obtenir du materiel (banderoles, badge) et un financement entre 1000 et 2000 francs en contre-partie de la pose de banderoles.

Cipret et Fegpa (LIEN)

Organismes de prévention qui s’occupent respectivement de la prévention du tabagisme et de l’alcoolisme, peuvent financer un projet à hauteur de 500 francs chacun si l’organisateur s’engage à mettre sur pied des actions de prévention (stand de prévention, pas de vente d’alcool fort, affichage de banderoles…). Il n’existe aucun formulaire ou autre accès directe à une demande de fond. Le mieux c’est de les contacter par e-mail sous la rubrique « contact » de leur site.

LA FORMATION JALK (LIEN)

Une formation en ligne sur la protection des jeunes contre l’abus d’alcool destinée aux organisateurs de fêtes. Cette formation gratuite a été conçue pour les personnes pouvant s’informer individuellement sur le thème de la protection de la jeunesse, elle a été mise en place par le department du marché de l’alcool et de la prevention de la Régie fédérale des alcools (DFI) en collaboration avec la Züfam, les responsables de la prevention des addictions du canton de Zurich et le conseil de Gastrosuisse et la Croix Bleue.


LE CROWDFUNDING

Le crowdfunding est une manière innovante de soulever des fonds pour la réalisation de votre projet. Avec une bonne communication et le choix de la bonne plateforme, vous pouvez obtenir le soutien de «supporters» sous forme de dons ou d’une participation financière en échange de quelques chose. Par exemple vous pouvez offrir des t-shirts, ou des billets d’entrées etc.

Plus d’informations sur les sites internets suivants:

WEMAKEIT (LIEN)
HEROSLOCAUX (LIEN)