EDITORIAL

Mobilisation pour le droit à la ville (samedi 1er juillet)

«Le samedi 01 juillet il sera nécessaire de se manifester. Nécessaire, car c’est ensemble que nous pourrons porter nos messages, de manière festive et convivial.»


MOBILISATION – SAMEDI 01 JUILLET (14h30 place de la navigation)


Le samedi 01 juillet il sera possible de manifester.

Manifester car Malagnou devrait rester! Des gens biens y habitent et aujourd’hui y défendent une vision de société. Ensemble ils ont constitué un espace de libertés et d’expérimentations. Un projet collectif qui prend racines dans les pratiques de logements alternatifs que Genève avait vu prospérer jusqu’à environ une dizaine d’années.

Au vu de la crise du logement, avec des effets de plus en plus marqués notamment au sein de la population étudiante, de l’incapacité de pouvoir trouver des types d’habitations favorisant le développement personnel et collectif avec des loyers abordables, c’est aujourd’hui une nécessité de se positionner face à cette situation qui représente une véritable problématique sociétale. Ces dernières années, les autorités ne semblent guère prêter attention aux solutions proposées par la société civile, malgré les nombreux appels, rapports, courriers rédigés en ce sens.

Nous avons l’impression que les efforts faits pour améliorer les conditions de vie des précaires, pour permettre des espaces de création accessibles à toutes et tous, pour garantir le vivre-ensemble de la population genevoise dans toute sa diversité, se retrouvent sans cesse annihilés ; cheminements administratifs labyrinthiques, surrégulation législatives, soutiens financiers en constante diminution…

Notre Fédération, active sur la région Arve et Lac, regroupe des associations sociales et culturelles qui portent des projets essentiels dans des communes excentrées. Les méandres et les obstacles à la vivacité associative de nos membres sont souvent avérés – manque de reconnaissance des besoins, agenda politique prépondérant, définitions divergentes de la cohésion sociale et de l’intérêt public…

Nous appelons à rejoindre le cortège de cette manifestation, car proposer de solutionner une crise en justifiant les nécessités d’une autre n’est pas souhaitable. Faire valoir l’urgence alors que d’autres perspectives auraient pu être discutées à un moment clé, c’est la réitération de dangereux précédents qui mènent vers une généralisation «des prétextes» et des «oppositions de formes et de fonds».

Le samedi 01 juillet il sera nécessaire de se manifester.

Nécessaire, car c’est ensemble que nous pourrons porter nos messages, de manière festive et convivial. Faisons en sorte que l’activisme puisse se décliner, puisse être à nouveau compris comme la cristallisation d’envies et non un facteur de risques. L’engagement et les revendications du «droit à la commune» sont avant tout des facteurs porteurs d’opportunités.

Michel Foucault écrivait déjà en 1967 que «peut-être notre vie est-elle encore commandée par un certain nombre d’oppositions auxquelles on ne peut pas toucher, auxquelles l’institution et la pratique n’ont pas encore osé porter atteinte: des oppositions que nous admettons comme toutes données: par exemple, entre l’espace privé et l’espace public, entre l’espace de la famille et l’espace social, entre l’espace culturel et l’espace utile, entre l’espace de loisirs et l’espace de travail; toutes sont animées encore par une sourde sacralisation».

Revendiquons le droit de faire opposition! Non pas en opposant les populations précaires, mais en animant de manière bruyante et désacralisée un cortège qui fera date. Un cortège qui montera la force de la solidarité. Un cortège qui rappellera que les luttes d’hier seront toujours celles de demain. Un cortège qui martèlera que nous ne voulons plus assister à de telles genevoiseries.

Rendez-vous le samedi 1er juillet à 14h30 à la Place de la Navigation!

Jérôme Grand, Ulysse Prévost, Nouchine Etemad, Mathieu Hofer

Evénement Facebook
Télécharger le tract recto-verso

Revue de presse
Article paru dans Le Courrier
Article paru dans la Tribune de Genève
Article paru dans Le Temps

Appel unitaire

Le 1er juillet 2017, défendons-nous!

A l’initiative de Malagnou, dont le projet d’habitation collective est menacé, nous appelons à prendre la rue dans une grande marche festive pour remettre au centre de l’actualité la question du logement et de l’accès a la ville. La situation de Malagnou n’est pas isolée, bien au contraire, aujourd’hui locataires, personnes en exil, associations socio-culturelles, étudiant.e.s et précaires voient leur accès à l’espace urbain toujours plus limité par des politiques irresponsables et une situation du logement catastrophique. Nous appelons la population genevoise à nous rejoindre pour réclamer des logements dignes et des lieux de rencontre conviviaux pour toutes et tous.

Le 1er juillet, rassemblons-nous pour:

– Le droit au logement et à la ville. Des espaces collectifs, politiques et alternatifs sont nécessaires et leur création doit être favorisée.
– Que cesse l’opposition entre les populations précaires. Des conditions de vie dignes doivent être assurées a tout le monde.
– Pour montrer notre solidarité avec les personnes en exil et défendre leurs droits.
– Pour lutter contre la repression des mouvements sociaux a Genève.
– Pour l’ouverture des négociations avec Malagnou en vue d’une solution pérenne

Signataires de l’appel: Association La Bulle, Association Bongo Joe, Cave 12, Cartel intersyndical de la fonction publique, Cercle la Brèche, CGAS–Communauté genevoise d’action syndicale, CIGUË – Coopérative de logement pour personnes en formation, Collectif autonome D, Collectif des associations des habitant.e.s de quartier, Coopérative des Jardins de Cocagne, CUAE – Syndicat étudiant, l’Ecurie (buvette de l’ilôt 13), Fédération Arve et Lac, GAF – Groupe Action Féministe, Galiffe – Association du conseil général, La Gravière, G.R.E.C – Groupe de réflexion sur l’expansion de la culture, Koch Areal, Malagnou Kids On The Block, Oraibi + BeckBooks, Parti du Travail, Parti Socialiste genevois, Parti Socialiste Ville de Genève, Perce-frontières, Plateforme LRDBHD, Préau, La Reliure, Sans Retour, SolidaritéS, Solidarités Tattes, SSP – Syndicat des Services Publics, Théâtre du Galpon, L’Usine, Les Verts genevois…